X

FAQ sur le ballon gastrique

Vous vous posez des question sur le ballon gastrique ?

Retrouvez nos réponses aux questions que vous nous posez le plus souvent au sujet du ballon gastrique
  • Combien de poids puis-je perdre à l’aide du ballon gastrique ?

    Une consultation diététique est mensuelle

    Le ballon est une aide efficace pour perdre du poids en association avec le régime et le programme de modification du comportement alimentaire.

    La consultation diététique est mensuelle et parfois plus fréquente si cela est nécessaire. Le poids que vous perdrez dépendra de votre motivation et de la qualité du suivi diététique.

    Le ballon n’est pas un coupe faim qui permet d’être en restriction calorique et de perdre le plus possible de poids. C’est une aide efficace à la rééducation des habitudes et du comportement alimentaire.

    Une perte de poid importante

    La perte de poids est entre 10 et 25 kg pendant les 6 mois où le ballon est en place.

    La poursuite de la perte de poids et l'absence de reprise de poids après son ablation dépendront de la façon dont vous adopterez les changements de mode de vie à long terme en matière de comportement alimentaire et d'exercice physique.

    Il est donc impératif de continuer à être suivi sur le plan diététique après l'ablation du ballon. Le suivi est poursuivi après l’ablation du ballon pour continuer à perdre du poids ou stabiliser et éviter la reprise pondérale.

  • Vais-je reprendre du poids après l’ablation du ballon ?

    Une image corporelle modifiée

    Votre image corporelle se sera modifiée et sera positive après la perte de poids.

    Votre comportement alimentaire aura changé.

    Le suivi nutritionnel vous permettra de continuer à perdre du poids et de ne pas en reprendre après l'ablation du ballon.

    Il vous aidera à pour suivre vos efforts pour maintenir votre changement de comportement alimentaire. Vous éviterez ainsi l'effet "yoyo".

  • Dans quels cas la pose d’un ballon gastrique n’est pas recommandée ?

    Il existe des contre indications à la pose du ballon gastrique :

    • La grossesse. Une contraception orale ou par stérilet est obligatoire pendant la pose d’un ballon gastrique
    • Une hernie hiatale de hauteur supérieure à 3 cm.
    • Les troubles de la coagulation, un traitement anticoagulant.
    • La prise au long cours d’anti inflammatoires ou d’aspirine.
    • Les troubles psychiatriques, les addictions (toxicomanie, alcoolisme). Une consultation psychiatrique est  parfois nécessaire avant de confirmer la pose du ballon.
    • La chirurgie de l’œsophage et de l’estomac, en particulier la chirurgie de l’obésité
    • Une motivation insuffisante pour être coaché afin de modifier son comportement alimentaire et reprendre une activité physique est un facteur d'échec.

    L'évaluation par l'équipe multidisciplinaire est essentielle avant la décision de la pose d’un ballon gastrique

     

     

  • Comment ça marche ?

    Un excellent starter

    Le ballon gastrique est un excellent starter pour perdre du poids.

    Il ralentit la digestion des aliments dans l’estomac, ce qui permet d’avoir une sensation de plénitude gastrique et de satiété. Cela permet de diminuer les apports quotidiens.

    Il permet en moyenne de perdre 10 kg en 4 mois,15 kg en 6 mois (pour plus d'information, voir les publications) et 20 kg en un an si on lui associe un coaching efficace.

    La perte de poids se maintient 18 mois après le retrait du ballon si le coaching est poursuivi après le retrait du ballon (pour plus d'information, voir les publications) .

  • Quelle est la procédure ?

    1. La mise en place d’un ballon intragastrique

      • Les ballons d’une durée de 6 mois ou d’un an

        Le médecin gastroentérologue réalise, dans un premier temps, une fibroscopie  sous anesthésie avec un tube souple équipé d'une caméra pour voir l'intérieur de l'estomac.

        S'il n'y a aucune contre-indication locale, lors de la fibroscopie, il met en place le ballon intra-gastrique dans l'estomac.

        Le ballon gastrique est composé d'un matériau à base d'élastomère de silicone ou de polyuréthane. Il est souple et malléable. Il est introduit par la bouche et descendu dans l'oesophage alors qu'il n'est pas gonflé. Il est enduit d'un anesthésiant local, pour faciliter le passage de la gorge.

        Une fois que le ballon se trouve dans l'estomac, il est rempli soit d'une solution saline stérile Coloréen bleu (système BIB), soit d'air (système Héliosphère), grâce à un cathéter fixé au ballon.

        Lorsque le ballon est rempli, le médecin tire doucement sur l'extrémité interne du cathéter afin de libérer le ballon dans l’estomac. Le ballon est muni d'un clapet auto obturant qui empêche la fuite du liquide ou de l'air.

        Le ballon flotte librement dans l'estomac.

        La durée de mise en place est de l'ordre de 20 minutes.Vous pouvez ensuite être hospitalisé(e) une nuit ou être surveillé(e) à la clinique pendant quelques heures avant de rentrer chez vous, accompagné, à l'heure indiquée par l'anesthésiste.

      • Les ballons d’une durée de 4 mois

        Le ballon gastrique est composé d'un matériau à base d'élastomère de silicone. Il est ingéré sous la forme d’une capsule sous contrôle radiographique, sans anesthésie, ni fibroscopie.Il est contre-indiqué en cas  d’antécédent de plus de 2 césariennes, d’intervention chirurgicale autres que les interventions suivantes réalisées plus d’un an avant la pose du ballon :appendicectomie, cholécystectomie, coelioscopie.

        Le ballon est rempli avec 500 cc de solution saline stérile.

        Le ballon se dégonfle tout seul après 4 mois et est éliminé par le tube digestif sans procédure particulière.

    2. Les jours suivants

      Pendant les jours suivant la pose du ballon, des nausées, des vomissements, des douleurs abdominales, des remontées acides sont fréquentes.
      Votre gastroentérologue vous prescrira le jour de la pose du ballon des médicaments pour atténuer ces effets secondaires.

  • Quels sont les risques ?

    Les douleurs abdominales et les vomissements peuvent parfois entraîner une hospitalisation et dans 1 à 3 % des cas un retrait précoce du ballon.

    Un reflux peut persister malgré le traitement (0,5 % à 1,8 %). Une gastrite (inflammation de l’estomac) est possible.

    Le dégonflage spontané du ballon peut survenir surtout si sa durée d’utilisation (6 mois ou 1 an) n’est pas respectée. Il existe alors un risque d’occlusion intestinale, en particulier chez les patients ayant un antécédent de chirurgie abdominale.

    Le ballon Elipse® se dégonfle spontanément après 4 mois et s’élimine spontanément, ce qui justifie certaines contre-indications liées aux antécédents chirurgicaux.

    Les complications sévères sont plus rares (0,1 à 0,2 %) comme la pancréatite aiguë ou la perforation gastrique dont le risque est plus fréquent avec les antécédents de chirurgie oesogastroduodénale.

    La rupture oesophagienne lors de la pose ou de la dépose du ballon est exceptionnelle.

    La mortalité est de 0,06 à 0,1 %, due le plus souvent aux complications d’une perforation gastrique.

Vous souhaitez obtenir plus d'informations ?

Nous organisons des réunions d'informations pour répondre à vos questions !