X

Pourquoi y a-t-il une épidémie de l’obésité ?

Les aliments ultra-transformés :

Notre alimentation a progressivement évolué vers des aliments ultra-transformés (AUT) distribués par les sociétés multinationales agro-alimentaires.

Les produits transformés sont d’un coût moindre à produire que les fruits, les légumes et les produits laitiers et peuvent être fabriqués et distribués à grande échelle. Ils ont des ingrédients qui sont bon marché et à plus grande durée de conservation. 

Ces AUT sont décomposés, fractionnés, « craqués ». Cela permet d’extraire des composés de base qui serviront à la fabrique de produits alimentaires en manipulant la texture, en utilisant des agents de saveur, des arômes et divers additifs.  Mais la destruction de la matrice des aliments perturbe aussi la satiété.

Les industriels  produisent ainsi à bas coût des biscuits, des sodas, des glaces, des gâteaux emballés et des pizzas industrielles qui n’ont pas les qualités nutritives des aliments que l’on cuisine avec des produits frais. Ils contiennent un excès de sel et aussi de sucres et d’huiles raffinés. riches en calories vides et pauvres en nutriments et de nombreux additifs ainsi que des conservateurs.

La nourriture industrielle n’entraîne donc pas la même satiété et donc on mange en plus grande quantité pour être rassasié. Cela favorise aussi le grignotage, les compulsions alimentaires, l’hyperphagie et ainsi la prise de poids.

Les perturbateurs endocriniens, substances chimiques souvent présents dans la nourriture industrielle perturbent aussi notre système hormonal.


Calculez votre IMC

La perte de la tradition culinaire :

Les pays qui ont le plus résisté à cette progression de l’obésité sont ceux qui ont une tradition culinaire comme par exemple la France, l’Italie ou le Japon contrairement aux pays anglo-saxons où les supermarchés regorgeaient de plats prêts à manger avec des aliments trop sucrés, trop transformés. 

Il est recommandé pour perdre du poids de façon durable, de retrouver progressivement une culture culinaire avec des produits de saison, pas trop chers et de cuisiner de façon simple et rapide. Cela permettra aussi d’éviter d’absorber des calories vides qui n’apportent que de l’énergie mais pas de nutriments comme les fibres, les minéraux et les vitamines.

L’essor des robots de cuisine comme le Thermomix s’explique par le retour de nombreux consommateurs à la Goodfood en évitant les AUT. Des recettes et des cours de cuisine en ligne avec des chefs comme le propose MethodCO aident à retrouver une tradition culinaire adaptée à notre rythme de vie actuel.

Les facteurs de société :

Le stress, le surmenage, le manque de sommeil, la diminution de l’activité physique au quotidien (déplacements motorisés, temps passé sur les écrans) sont aussi des facteurs favorisant la progression de l’obésité. 

L’enjeu :

L’obésité n’est pas une fatalité. L’enjeu est aussi bien collectif qu’individuel !

Cette épidémie est un enjeu de santé au niveau du pouvoir politique comme par exemple  l’obligation de l’étiquetage des aliments, la réglementation du marketing alimentaire en particulier pour les enfants mais doit être aussi une prise de conscience pour chacun d’entre nous. 

Il est important malgré tous nos challenges quotidiens (travail, famille, transports… ) de prendre un peu de temps pour faire des courses d’aliments frais , de retrouver le plaisir de cuisiner sans faire des recettes compliquées et de déguster des plats savoureux mais dont on connaît la composition et qui sont aussi riches en nutriments.

à voir aussi :

*Fédération mondiale de l’obésité 

Voir toutes les news